La Compagnie Sens Ascensionnels

Projets de territoire ...?

Nos projets de territiore sont multiples mais ils se déploient de plus en plus selon un protocole affiné au cours des années et qui aboutit à la création:
De spectacles en déambulation dans l’espace public, intégrant des habitants, crées lors d’immersions longues dans un quartier, une ville selon le processus suivant :
  • Rencontre artistique avec les habitants et les lieux en jouant à domicile nos spectacles qui s’y prêtent, ce qui crée la discussion.

  • Réalisation d’ateliers d’écriture, jeu, vidéo qui donnent lieu à l’écriture du spectacle.

  • Réalisation du déambulatoire où chaque habitant qui le souhaite est intégré (écriture, jeu, décor, logistique…)

Ce type de projet a été réalisé à Bois-Blancs (quartier lillois) avec Le Grand Bleu (SCINAEJ), à Harnes avec Culture Commune (SN), avec Lille 3000 et les villes de Mons-en-Baroeul, Grenay et Vieux-Condé. Forte de cette expérience, la compagnie va réaliser sa première création destinée directement à tourner dans l’espace public en 2024 : « La nature est un être humain comme les autres ».

 
Provoquer le débat, amener la relation, construire un lien. L’objectif de l’action est la mobilisation des habitants autour des questions qui les concernent.
 

PRÉAMBULE​

Rencontrer les habitants. Enregistrer les échanges. Réécouter. Relever l’histoire, les questions, les problèmes, les rêves. Restituer aux habitants sous une forme ludique. Créer une rencontre forte de sens et d’intérêt.

LES QUATRE ÉTAPES DE L’ACTION

1

Il s’agit tout d’abord d’établir une communication avec les habitants. Il s’agit de prendre connaissance avec l’environnement, de pénétrer la réalité, le quotidien de ces hommes et femmes. La parole est l’axe privilégié de cette rencontre.
Nous parlerons de passé, de présent, de futur, de l’ici et de l’ailleurs. Nous lancerons des mots clefs (choisis par le groupe de travail constitué). Etape nécessaire à la connaissance, la mémoire et les discussions sur le passé) sont utilisés comme matériau, comme prétexte à discussions et à projections.

2

Le second temps sera consacré à la réécoute et à la réflexion. Temps nécessaire aux investigateurs pour préciser la forme de ce qui va être présenté. Temps charnière de préparation et d’organisation du « Rendez-vous ».

3

La troisième étape est dévouée au montage des interviews enregistrées, aux répétitions, à la construction des accessoires et décors, à la mise en place technique du rendu final. Un ensemble d’actions qui alimentent, au sein du quartier, la rumeur du « Rendez-vous ».

4

Le jour J du « Rendez-vous » arrive. Rue de débat… ! Les gens sont là ! Ce rendu public a lieu sous forme d’un parcours déambulatoire. Nous donnons effectivement un Rendez-Vous aux gens à 18h30 sur un ou plusieurs endroits du quartier. Le parcours est mise en scène. Au travers des situations et des interviews retransmises, il donne des informations sur l’histoire, le fonctionnement, les personnalités et les problèmes du quartier. Il interroge sur la participation de chacun dans la vie au quotidien.

Retour en haut